la liberté est en voyage

sans heure ni date

au rythme du gitan

 

en Gascogne

les arbres couleurs d'ébène

sous un ciel d'opale

 

vers la Yougoslavie

une âme une âme noire

s'est pendue désarmée et déçue

 

au crochet d'un boucher

les mouches bleuâtres

viennent s'y poser

 

la Grèce

au milieu des vestiges nus ont depuis longtemps

poussé les trèfles aux quatre feuilles

 

l'histoire

la culture

le soir est là maintenant

 

Olympie

il yavait sur le chemin

des roses blanches dans le vent

 

et dans la tête encore

le prodigieux visage

d'un vieillard pensif

 

la lumière du jour encore

qui se jouait

dans les vieux abres vers Epidaure.

 

 

( 1968 ).